Pêches ludiques

Pêches ludiques

La pêche est un loisir qui peut se pratiquer avec un minimum de matériel tout en prenant du plaisir et du poisson (canne, ligne, bourriche, appâts,amorce).

Pour ces pêches amusantes les spots sur les parcours de l’UGGC et dans le Calvados sont nombreux, souvent faciles d’accès.

Pour vous amuser, privilégiez des coins de pêche calmes, là où la rivière a de préférence un courant faible et une végétation aquatique visible (nénuphars, cornifle nageant, …)

Quels poissons pêcher ?

Les poissons à rechercher principalement sont les gardons, les goujons, les ablettes, les rotengles (pour les goujons la pêche à gratter)

Ils évoluent plutôt à proximité du bord, des herbiers et branches immergées à des profondeurs assez faibles voir à proximité immédiate de la surface pour les ablettes et rotengles.

Ces poissons, plaisants à attraper ne sont pas les plus discrets, en observant un peu vous les verrez évoluer sur les bords, il ne vous reste alors qu’à les attraper …

Selon le parcours qui retiendra votre attention la distance de pêche se situe entre 3 et 6 mètres du bord maximum.

De plus, si à l’endroit que vous avez choisi les poissons ne viennent pas ou plus, rien ne vous empêche d’aller explorer plus loin comme vous ne transportez qu’un minimum de matériel.

Le goujon et la pêche à gratter

S’il est une pêche qui amuse petits et grands c’est celle ci, mais à pratiquer lors des belles journées ensoleillées d’été.

Vous allez avoir besoin d’une canne d’environ 3 mètres, une ligne fine et légère d’environ 2,50 m munie d’un hameçon de 20 à 22.

Le coin à goujons :

Choisissez un endroit plutôt sablonneux avec de la rocaille au fond de l’eau et l’Orne en possède beaucoup.

Allez dans l’eau … jusqu’aux genoux (ou plus haut … c’est comme vous voulez) et grattez tranquillement le fond à l’aide de vos pieds

Il ne vous reste plus qu’à reculer et pêcher dans le périmètre où vous étiez précédemment … si des goujons sont présents ils seront attirés… il ne vous reste qu’à reproduire ce geste régulièrement, en changeant de place de temps à autre.

Pourquoi ? : Lorsque vous remuez le fond de la rivière, vous décollez les sédiments et autres insectes aquatiques, nourriture du goujon

Une amorce peu collante

Pour ces pêches amusantes, toutes les amorces pas chères font l’affaire (moins de 2€ le kg).

L’amorçage doit se faire par petites boules de la taille d’une noix que vous jetterez à l’emplacement de votre bouchon et ce, avec régularité mais sans excès.

Il suffit de troubler l’eau tout en faisant preuve d’une certaine discrétion et vous aurez rapidement les faveurs des ablettes, rotengles ou petits gardons qui passent par là.

Les appâts

Tous les appâts ou presque fonctionnent : asticots, vers de vase, ver de fumier, éventuellement petits insectes trouvés autour du poste de pêche (fourmis volantes de mi juin à début août, … )

Quelques appâts souvent négligés mais efficaces : la pâte et le pain.

Pain rassi qu’il suffit de tremper dans l’eau et de malaxer (un peu de farine s’il ne colle pas assez) jusqu’à former une boule élastique ensuite il ne reste qu’à en accrocher des petits morceaux à l’hameçon.


Une pâte à pêche rapide pas chère : Environ 50 à 75 g de farine, 1 jaune d’œuf et 1 cuillère à café d’huile à compléter avec un peu d’eau (si elle s’avère trop sèche) que vous malaxerez jusqu’à ce qu’elle devienne très élastique. Conservation dans un chiffon humide pour la journée.

La ligne … la forme du bouchon

Selon la distance et le fond un bouchon relativement léger en lest entre 0,3 g et 0,8 g.

Plus vous pêchez prêt, plus le grammage peut être faible dans la mesure où le fond n’excède pas beaucoup plus d’1 mètre et que le courant est faible à nul.

En l’absence de vent, de courant ,un bouchon fusiforme fait très bien l’affaire, si tel n’est pas le cas un flotteur goutte d’eau portera mieux et vous permettra de bien voir les touches dynamiques de ces poissons de surface.

La canne à pêche

Une canne simple en fibre de verre ou composite de 3 à 5 mètres, 1er prix peut parfaitement faire l’affaire … coût d’acquisition moins de 10 € ligne comprise !

Pratiquement tous les distributeurs de matériel de pêche proposent des kits complets (canne, lignes, bourriche, …) pour s’initier et ce pour quelques dizaines d’Euros.

Où pratiquer ces petites pêches amusantes ?

Herbiers, nénuphars, branches immergées à proximité, faible fond … les lieux de pêche qui rassemblent ces critères sont très nombreux dans l’Orne.

Si vous ne connaissez pas bien la région et afin que vous puissiez vous repérer au mieux, les explications commencent au pont de l’écluse à proximité immédiate de la salle de spectacles Le Cargo des liens google sont insérés dans la publication.

Du pont de l’écluse au pont de Bir Hackeim

Sur ce parcours où le béton est omni présent, le bruit ambiant élevé et la circulation dense mais la pêche des petits poissons aisée.

Il suffit de chercher la verdure aquatique (visible à l’aide de la vue satellite de google), se mettre à proximité des arbres dont les branches affleurent l’eau, d’essayer à différentes profondeurs tout en se déplaçant régulièrement … et je peux vous assurer qu’il y a du poisson !

Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi essayer de pêcher au leurre, au drop shot, au feeder ou encore à la mouche

Si vous ne connaissez pas :

Du pont de Bir Hackeim à Louvigny

La prairie est traversée par l’Orne d’un bout à l’autre, le fond y est assez important (plus de 5 mètres parfois) toutefois en parcourant l’allée vous trouverez sous les arbres quelques postes propices à la pêche de petits poissons et de plus gros …

Tous ces spots se situent sur Caen et la périphérie immédiate.

Garer sa voiture et pêcher y est assez simple puisque des parkings sont aménagés et gratuits :

Bien d’autres lieux sont à votre portée, pour vous aider, en lien la carte qui détaille les différents parcours de pêche gérés par l’UGGC.

Fermer le menu
5 Partages
Partagez5