Monter une ligne pour la pêche

Monter une ligne pour la pêche

La ligne est l’ensemble des éléments qui assemblés et raccordés à la canne à pêche permettent de prendre du poisson.

Je parle ici de pêche au coup “simple” à l’aide d’une canne à emmanchements ou télescopique.

Deux possibilités s’offrent à vous lorsque vous commencez à pêcher, monter une ligne vous même ou l’acheter toute faite ?

C’est de la première étape plus agréable pour bon nombre de pêcheurs que je vais détailler tout au long de cet article.

L’important ici n’est pas de savoir faire des lignes de concours, mais un ensemble bien équilibré, prêt à pêcher dans l’Orne ou n’importe où ailleurs …

De quoi avons nous besoin pour monter une ligne ?

Les accessoires indispensables sont au nombre de 6 :

Une bobine de fil de nylon d’un diamètre de 8 à 12/100e , si vous débutez privilégiez le 12, c’est moins discret mais un peu plus solide.

Un flotteur dont le grammage et la portance doivent être adaptés au plan d’eau dans lequel vous comptez pêcher. Les formes de flotteurs et leur utilisation c’est par là

Une boite de plombs avec différents grammages. Une boite avec 6 cases est amplement suffisante pour débuter.

Une pochette d’hameçons montés taille 22, 20 ou 18 bleus montés sur 10/100e si votre corps de ligne est en 12/100e longueur 30 à 50 cm. La taille des hameçons est souvent proportionnelle au gabarit des poissons recherchés.

Un ou plusieurs plioirs pour ranger vos lignes si vous en avez plusieurs.

Si vous avez déjà acheté des lignes toutes faites, il est probable que vous en ayez un ou plusieurs de vide …

Un coupe ongles ou une petite paire de ciseaux spécifiques pêche (couper, sertir les plombs, …).

Savoir faire au moins un nœud afin de relier le bas de ligne au corps de ligne : le nœud de chirurgien.

Types de cannes et montage de la ligne

Canne télescopique

Partons du principe que la canne à pêche sur laquelle la ligne sera montée est télescopique et mesure 6 mètres une fois dépliée.

Pour votre confort de pêche, la ligne une fois assemblée, ne doit pas dépasser 5 mètres.

En effet, en action de pêche entre la flexion du scion et la tension de l’élastique (si votre canne en est pourvue), il y un phénomène d’allongement qui se produit.

Si votre ligne fait 6 mètres, vous n’aurez pas les bras assez longs pour remonter votre prise.

En résumé : Pour une bonne prise en main de votre ligne, c’est la longueur de votre canne moins 1 mètre à peu près.

Canne emmanchements

La logique est quelque peu différente car sur ces cannes les éléments se déboîtent les uns à la suite des autres.

Selon la distance à laquelle vous allez tremper votre ligne, la longueur de celle ci doit faire la profondeur de pêche à laquelle vous ajoutez 50 cm à 1 m.

Cette distance courte, permet de ferrer et de prendre contact avec le poisson rapidement.

C’est la pêche dite au déboîté.

Un petit truc sur les cannes à emmanchements / emboîtements :

Comme les éléments sont amenés à être emboîtés/déboîtés régulièrement, il faut qu’ils soient propres et lubrifiés. Un tout petit peu de paraffine sur les éléments mâles ou un lubrifiant sec en bombe à base de silicone, téflon …

S’il vous prends l’envie d’aller pêcher à proximité de la prairie à Caen, assurez vous que la longueur de votre canne soit au moins de 6 mètres en deçà vous pêcherez entre 2 eaux ou à vos pieds !

La profondeur est, selon les endroits très proche voire supérieure à 5 mètres.

Équilibrage d’un flotteur

Tout le monde ne possède pas un plan d’eau dans son jardin …

Pour équilibrer facilement vos montages, il vous suffit de trouver un vase en verre cylindrique d’un diamètre approximatif de 10 cm et d’une hauteur supérieure à 50 cm. Il ne vous en coûtera que quelques €.

Ce vase vous permettra de voir ( dessus et sur le coté) très efficacement si vos flotteurs sont bien équilibrés et si vous arrêtez la pêche il pourra toujours servir à mettre des fleurs … De plus vous visualisez directement la portance d’un flotteur dans l’eau (Archimède) donc sa sensibilité.

L’assemblage de la ligne

  • Prendre votre bobine de fil de sortir environ 1 m de nylon et d’y enfiler le flotteur
  • Sous le flotteur réaliser une boucle de chirurgien double à une vingtaine de cm de la quille du flotteur. Constituants d’un flotteur
  • Les plombs sont sertis délicatement entre la boucle et la quille en prenant soin de les espacer régulièrement et de ne surtout pas endommager le nylon. Si votre flotteur fait 1 g, prévoyez 5 à 6 plombs, plomb de touche compris ( qui sera toujours plus petit que les autres). Un article complet sur les différents montages des plombs sur les lignes selon le cours d’eau.
  • Le bas de ligne ( pochette d’hameçons montés) sera lié au corps de ligne par le système boucle dans boucle.
  • Il ne vous reste plus qu’à déterminer la longueur de votre ligne comme indiqué plus haut dans cet article et à terminer par un second nœud de chirurgien nécessaire à la liaison avec le scion de votre canne. Pour plus de simplicité posez ou faites poser un connecteur de ligne sur le scion sur votre canne à pêche.

Un dernier détail agaçant ?

Gardez toujours votre épuisette “dépliée” à portée de main (gauche si vous êtes droitier et l’inverse si vous êtes gaucher) car ce n’est pas lorsque vous avez le poisson de vos rêves au bout de la ligne qu’il faut se préoccuper de savoir où elle est …

Tous les pêcheurs, même chevronnés ont vécu cette mésaventure !

PS : Pacific Pêche pour l’image en bannière