Matériel pour débuter au feeder

Matériel pour débuter au feeder

Il existe différents type de pêches au coup et parmi celles-ci la pêche au quiver est certainement l’une des plus simples à pratiquer.

Cette technique permet une pêche productive tout en prenant de beaux poissons avec des montages assez minimalistes accessibles à tous rapidement.

L’une des particularités des cannes feeder, est que le scion est amovible et adapté au poids de lest présent sur la cage : Scion 1 Oz = 28 g maximum de lest sur la cage feeder hors amorce.

Une part importante du succès d’une séance de pêche est lié à la régularité dans l’amorçage et à la précision du lancer.

Le matériel de base

Il existe sur le marché une offre pléthorique tant sur les cannes que les moulinets spécifiquement conçus pour le feeder.

Pour qui veut débuter, sans dépenser le budget de la défense, il existe des combos cannes + moulinets qui raviront tous les profils de pêcheur et ce dans presque toutes les enseignes.

Avant de parler budget, de quoi avez-vous besoin pour débuter la pêche au feeder ?

10 accessoires et vous pouvez pêchez

  1. Une canne Feeder et ses scions (dans l’Orne entre 1 et 2 Oz): télescopique (pour les poissons pas trop gros) ou emboîtements plus encombrant mais meilleure action.
  2. Un moulinet : robuste de préférence mais pour commencer s’il est livré avec la canne … faites avec !
  3. Du fil … 
  4. Des cages feeder
  5. Les émerillons
  6. Les hameçons
  7. Une bourriche
  8. Une épuisette
  9. Un support de canne
  10. S’asseoir (confortablement ?)

La canne feeder

La longueur des cannes commercialisées couramment varie de 2.45 m à 4,2 m (scion compris).

Pour pratiquer sur les parcours UGGC (et les autres) à la belle saison, une canne de 10 à 11 pieds ( 3,05 m à 3,35m) fera très bien l’affaire pour une puissance max de 60 g.

Les cannes feeder (entrée et moyenne gamme) sont toujours livrées, selon les marques avec 2 ou 3 scions de puissances différentes, généralement entre 1 Oz et 2 Oz.

L’Orne n’est pas le Rhône ou la Seine, une canne avec des scions de 1 Oz et 2 Oz suffisent à pêcher durant une bonne partie de l’année.

Le scion a une grande importance au feeder car c’est lui qui transmet la touche.

Petite info : les scions en fibre de verre sont moins nerveux que ceux en fibre de carbone, donc plus sensibles sur des poissons de faible taille.

Oz : Unité de masse anglaise qui fait environ 28 g. 

Exemples sur des parcours

Si vous pêchez sur Caen par exemple du coté de la Prairie, prévoyez un scion un peu plus fort de 1.5 Oz et une cage de 30 g mini le courant est faible mais le fond est important : + de 5 m par endroit.

Pour des parcours plus calmes, comme Percouville ou le pont du Coudray 1 Oz et une cage de 20 g suffit en principe.

Le moulinet

Pour les pêches classiques la taille du moulinet se situe entre 2500 à 3000.

Si vous avez fait l’acquisition d’un « pack » il est fourni et « en principe » adapté à la canne.

Un point important pour le moulinet, il faut qu’il soit pourvu d’une bobine assez large afin d’obtenir de bonnes distances de lancer et doté d’une vitesse de récupération située entre 75 et 100 cm par tour de manivelle … pour récupérer votre montage assez rapidement.

Le fil pour garnir le moulinet

Le fil de nylon (comme les tresses) est un sujet qui fréquemment fait débat chez les pêcheurs.

Si vous débutez, les éléments à prendre en compte sont la résistance et la faible élasticité.

La discrétion n’est pas le facteur principal au feeder, le montage est posé sur le fond, pour peu qu’il soit composé de sédiments …

La finesse de votre fil ne changera pas grand chose.

Une bobine de fil de 150 mètres de diamètre 16 à 22/100e si possible coulant (sinking line)

En bref un fil qui coule facilement et à faible élasticité et qui généralement est de couleur assez sombre !

Comme par exemple celui qui est en photo et pour l’utiliser, il fait plutôt bien l’affaire et est peu onéreux … cherchez bien c’est une enseigne bleue qui le distribue, même les vendeurs sont en bleu !

Les cages feeder

cage feeder métallique

Les cages servent à mettre l’amorce et à l’envoyer sur l’endroit que vous souhaitez pêcher.

Cet accessoire indispensable se trouve en quantité dans tout bon magasin de pêche, parfois à des prix prohibitifs, pour commencer prenez les moins chers !

A prévoir : Quelques cages feeder … 3 ou 4 pour commencer d’environ 1 Oz voir 1.5 Oz (28 à 40 g) si le courant file un peu.

Toutes les enseignes en vendent et les cages 1er prix que vous trouverez quelle que soit leur marque feront certainement l’affaire pour commencer. Le coût d’une cage feeder commence à peu près à 1 € l’unité en 10 g.

Les émerillons

emerillons-a-agrafe peche

C’est l’accessoire qui réalise la liaison entre votre corps de ligne et le bas de ligne.

Si vous n’en n’avez pas, sachez qu’un montage boucle dans boucle fait l’affaire.

Toutefois si vous avez besoin de changer rapidement de bas de ligne … c’est pratique.

De plus, avant de le monter un petit stop float au dessus servira avantageusement d’amortisseur pour la cage feeder.

Sinon la longueur de l’émerillon doit se situer entre 12 et 20 mm de long et être pourvu d’une agrafe, qui vous permettra de changer le bas de ligne facilement.

A acheter : Une pochette d’émerillons barils et d’émerillons pour montage en potence coulissante (facultatifs)

Les hameçons

Certainement l’accessoire le plus facile à trouver et à choisir … tout est écrit sur la pochette.

Une fois aguerri, il sera toujours temps de trouver l’hameçon de vos rêves de préférence sans ardillon ?

Sur ce dernier point, les hameçons sans ardillon abîment moins la bouche des poissons et sont nettement plus faciles à décrocher … mais il faut garder la ligne tendue en permanence.

Un article est consacré aux quelques montages d’hameçons à connaitre pour pêcher au feeder.

Un petit conseil : Prendre des hameçons montés avec une longueur de fil d’1 mètre et raccourcir le bas de ligne jusqu’à ce que les touches arrivent …

A acheter :Une ou 2 pochettes d’hameçons spécial feeder (ou pas) de taille 14 à 16 par exemple pour l’Orne ça fait bien l’affaire, et montés sur un nylon de 12 à 16/100e .

La bourriche

Une bourriche plutôt longue, supérieure à 2 m pour un diamètre de 40 cm minimum,  uniquement si vous voulez voir ou peser le fruit de votre pêche en fin de journée,  sinon pas besoin de bourriche.

Les bourriches à mailles métalliques : réservez les pour la pêche aux coques, aux étrilles mais jamais pour la pêche en rivière …elles ont une vraie tendance à écailler les poissons !

Pour débuter, prenez le modèle le moins onéreux possible … entre 10 et 15 € maximum … en vente dans tous les magasins de pêche, il y a en principe toujours un modèle en prix d’appel.

N’oubliez pas le piquet aluminium … à acheter à part car il est rarement livré avec, sous nos contrées !

L’épuisette

L’accessoire indispensable pour la pêche au feeder : l’épuisette assez robuste et dotée d’un manche d’au moins 2 mètres solide … la pêche au feeder cible plutôt les beaux poissons. L’épuisette doit toujours être à portée de la main.

Le modèle que vous avez en photo ci-contre est généralement utilisé pour les carnassiers mais pour en avoir utilisé un similaire durant quelques années … ça fait très bien l’affaire et coûte très peu.

Si vous souhaitez plus de confort, il existe une offre en têtes d’épuisettes et manches ( télescopiques ou emmanchements, fibre de verre ou carbone) absolument pléthorique mais pas forcément bon marché.

Pour le manche en particulier privilégiez la légèreté couplée à une bonne rigidité de l’ensemble.

Dans le cas fort probable, où vous devriez vous en servir, il vous faudra glisser l’épuisette sous le poisson, le faire rentrer dedans et la tirer au plus près de vous avant de la lever … sinon « crac » le manche !

Le support de canne

Il faut bien poser sa canne sur quelque chose … l’angle de la canne doit approcher les 90 degrés par rapport à la rivière.

Pour débuter, un support le plus basique possible : un tube aluminium avec un support en V ou U fait parfaitement l’affaire (moins de 5€) voir une branche coupée que vous ramasserez sur place …

S’asseoir confortablement ?

N’oubliez pas le pliant pour vous asseoir.

Les sièges grand confort avec tous les accessoires dessus (réglage, support de canne, emplacement appâts, etc) coûtent à eux seuls bien plus de 100 €, ne sont pas forcément légers, et ce n’est pas un accessoire indispensable pour débuter … ni après d’ailleurs !

Les sièges spécifiques sont des éléments de confort, libre à chacun de les utiliser ou pas !

Le montage à proprement parlé

Donner des explications sur les accessoires nécessaires pour débuter la pêche au feeder, c’est bien, mais encore faut que ce soit parlant : une image vaut mille mots parait il ?.

Quelques boucles simples à réaliser, une torsade au dessus de l’émerillon qui tient le bas de ligne … la simplicité rien de plus et c’est un montage qui prend du poisson.

Ce montage est plus détaillé dans l’article « montage pêche au feeder » et les quelques nœuds à connaitre.

montage rivière auto ferrant

Les touches ??

Les distances de pêche sont généralement bien supérieures à 10 mètres.

Distances auxquelles les poissons sont (en principe) moins méfiants, ce qui permet de toucher de beaux poissons = poids supérieur au kilo (très fréquemment bien supérieur).

Sur ce point soyez rassurés, une carpe, un gros gardon, une brème de 2 kg ou plus vous produira une touche suffisamment marquée pour que vous ne puissiez en principe pas la rater !

D’autant que le montage qui vous est présenté ci dessus est auto ferrant (souvent)

Pêche au quiver taille des poissons

En principe lorsque l’on débute, l’idée n’est pas d’aller chercher des trophées mais de prendre du poisson et au feeder ça fonctionne bien.

Un petit conseil : restez toujours à proximité immédiate de la canne vous éviterez d’aller la récupérer dans l’eau (dans le pire des cas, vous ne la retrouverez pas !)

Le prix d’un ensemble …

Le budget dans tout ça … Si vous respectez les quelques conseils précédemment cités, celui-ci ne devrait pas dépasser les 100,00 € TTC et sera même bien inférieur si vous n’avez besoin que de la canne, du moulinet et du fil !!

Une piste à considérer sérieusement : L’achat de matériel d’occasion à proximité de votre domicile car une canne et un moulinet ça s’ausculte et avec minutie avant usage.

Le carbone et ses dérivés bénéficient d’un bon niveau de robustesse mais résistent mal aux impacts, qui les rendent cassants.

Fermer le menu
11 Partages
Partagez11
Tweetez